Depuis 2015, de nombreuses réflexions et échanges ont lieu sur l’émergence de nouveaux emplois portés par des créateurs d’activité qui voient les territoires ruraux comme des espaces de réalisation et de créativité. Comment ouvrir leurs projets vers l’économie sociale et solidaire, en autonomie par rapport au cadre rigide de l’installation agricole ?
Suite à ce constat, un atelier lors des Universités d'été en juillet 2015, puis un séminaire le 7 décembre 2016 à Paris ont permis à une multiplicité d'acteurs de réfléchir ensemble à la question de la CAE agri.
La CIAP 44, Coopérative d'Installation en Agriculture Paysanne en Loire-Atlantique, est devenue sociétaire de Coopérer pour Entreprendre en juin 2016, dans cette dynamique d'ouverture vers d'autres réalités territoriales.
Aujourd'hui, plusieurs CAE réfléchissent à comment répondre au mieux aux besoins des ces entrepreneurs tout en tenant compte des questions réglementaires et statutaires.
Gilles Maréchal a mené l'étude sur l'expérimentation des CAE agri pour Coopérer pour Entreprendre. Il se veut un passeur de frontières : entre les univers de la recherche, de l’enseignement, du monde associatif et de l’action publique, où il a exercé des activités liées au développement rural soutenable ; mais aussi entre le monde de la campagne et celui des villes, par ses travaux sur les systèmes alimentaires territoriaux. En France et dans le monde, il accompagne l’émergence de nouveaux emplois portés par des créateurs d’activité qui voient les territoires ruraux comme des espaces de réalisation et de créativité. Il œuvre à une ouverture de leurs projets vers l’économie sociale et solidaire, en autonomie par rapport au cadre rigide de l’installation agricole.

74 CAE MEMBRES

Trouvez la CAE la plus proche de chez vous

NOUS REJOINDRE

Vous voulez monter une CAE ou
rejoindre Coopérer pour Entreprendre, parlons-en !

JE CONTACTE

Newsletter