Les Coopératives Jeunesse de Services (CJS), dont Coopérer pour Entreprendre assure le déploiement en France, figurent parmi les 30 lauréats de «La France s’engage».
Portée par le Président de la République, cette démarche a vocation à valoriser et faciliter le déploiement d’initiatives sociales innovantes, d’intérêt général.

Votez dès aujourd’hui pour notre projet sur le site de « La France s’engage ».
Nous comptons donc sur vous pour promouvoir l’entrepreneuriat collectif chez les jeunes dès maintenant et jusqu’au samedi 13 juin !

Sur Facebook : aimez la page dédiée aux CJS et partagez autour de vous cet engagement.

Les 15 projets qui auront recueilli le plus de votes seront soutenus tout au long de cette année.

des jeunes lors d'une réunion de travail dans le cadre d'une coopérative jeunesse de services

Pourquoi soutenir les CJS ?
Parce que ce sont des projets innovants dédiés aux jeunes près de chez vous, qui suscitent les partenariats, et impactent la société dans son ensemble :

Pour les jeunes
– créer son job d’été;
– développer des habiletés dans différents types d’emplois ;
– s’initier à la gestion d’une entreprise économique coopérative ;
– se familiariser aux rouages du marché ;
– acquérir de l’expérience et développer une plus grande autonomie ;
– vivre des réussites individuelles et collectives;
– créer des liens avec leur quartier, leur commune;
– être valorisé par des professionnels.

Pour le territoire
– donner une place aux jeunes où ils exercent du pouvoir et font valoir leurs talents et qualités;
– susciter l’entrepreneuriat chez les jeunes;
– offrir un lieu de formation et de préparation à l’emploi qui est complémentaire à l’école;
– réaliser un projet concret d’initiation à la coopération au travail;
– favoriser l’intégration sociale et économique des jeunes dans leur dans leur environnement;
– réunir différents organismes autour d’un projet d’économie sociale et solidaire;
– agir sur des problématiques locales telles que le décrochage scolaire, l’exode rural et le rapprochement interculturel;
– favoriser le rapprochement intergénérationnel.

Pour les animateurs et les animatrices
– s’initier au processus d’accompagnement de la mise sur pied d’un projet d’entreprise collective;
– se former à la pédagogie d’éducation coopérative;
– expérimenter concrètement le développement économique et social;
– créer des liens avec les jeunes, les intervenants et la population locale.

C’est le moment de montrer que la coopération et le collectif font force en France.

Voir aussi