Bénéficier du statut salarié ou mutualiser des coûts: c’est l’intérêt pour les entrepreneurs individuels d’adhérer à un groupement. Différentes formules existent et parmi les plus intéressantes: la coopérative d’activité et d’emploi (CAE).

Par Céline Chaudeau, journaliste

Lire l’article complet paru le lundi 30 avril 2015 dans le supplément Économie du Journal le Parisien.
Lire également la version web du journal (l’article se trouve à la page 18).

Voir aussi