Représenter

L'action détaillée

Coopérer pour Entreprendre représente les coopératives d’activité et d’emploi membres du réseau et assure la promotion des valeurs partagées par ces dernières auprès des pouvoirs publics et des partenaires institutionnels.

Acteur engagé pour l’économie sociale et solidaire et le monde coopératif, Coopérer pour Entreprendre participe aux instances représentatives de l’économie sociale et solidaire.

La loi ESS

La loi du 31 juillet 2014, qui dans ses articles 32 et 33 de la section 7, clarifie le statut des coopératives et des entrepreneurs-salariés est ainsi une grande victoire pour le réseau Coopérer pour Entreprendre.

Coopérer pour Entreprendre a participé à son élaboration ainsi qu’à l’écriture du décret d’application sorti le 29 octobre 2015.

Au-delà de la loi et de sa mise en application, Coopérer pour Entreprendre poursuit sa collaboration avec les institutions pour développer le nombre de CAE, en garantir le professionnalisme et répondre aux évolutions sociétales.

Le label lancé par Coopérer pour Entreprendre est complémentaire à la loi du 31 juillet 2014 : il intègre les principales obligations réglementaires qui incombent aux coopératives d’activité et d’emploi (droit coopératif, droit social, droit des sociétés…). Il va également plus loin en conseillant, recommandant ou imposant des bonnes pratiques du réseau.

Voir le texte de loi En savoir plus sur le label

Notre histoire

Dès les années 80, les demandeurs d’emploi sont encouragés à créer leur propre activité. Les premières difficultés, nombreuses et redoutables, se font vite sentir et révèlent à la foi les freins et les faiblesses de la législation en vigueur. En effet, créer son activité présente alors très peu de filets de sécurité (absence de couverture sociale) et nécessite des compétences entrepreneuriales spécifiques.

Cap Services, la première CAE crée en 1995, propose aux entrepreneurs d’être salariés pour conserver leurs avantages sociaux, limiter les risques inhérents à la création d’entreprise et développer leurs compétences. Après quelques mois d’expérience, les initiateurs du projet choisissent le statut coopératif, qui correspond tout à fait à l’esprit de la démarche entreprendre collectivement.

L’innovation fait des émules : quelques temps plus tard, la Maison de l’Initiative est créée en Haute-Garonne, Régate dans le Tarn… Les premières CAE créent rapidement des liens et bénéficient du soutien du mouvement des SCOP. Ces soutiens sont d’autant plus nécessaires que les CAE comblent alors un vide juridique et sont parfois mal comprises.
« Coopérer pour Entreprendre » naît en 1999, avec comme missions principales de développer le nombre de CAE et de protéger ces dernières en leur offrant un cadre juridique et un relais institutionnel.

Coopérer pour Entreprendre tient à remercier très chaleureusement, au nom de l’ensemble des entrepreneurs qui ont croisé le chemin des CAE, celles et ceux qui ont soutenu la création et le développement de CAE.

Nos actions

Actualité du réseau

Offres d’emploi